Accueil du site > 1. Accueil > 2. Conseils > Les mesures aprés Cyclone

Les mesures aprés Cyclone

Les mesures aprés Cyclone

Après la tempête vient le beau temps…

Effectivement, mais la tempête peut généralement laisser quelques dégâts qu’il faut connaître et gérer. Ses dégâts sur les plantes peuvent avoir des conséquences préjudiciables pour le bon développement des cultures.

Partie de la planteFort ventForte humidité
RacinesSystèmes racinaires perturbés Déracinement (mise à nue, cassure, blessure…) Asphyxie, brunissement, pourriture
ColletPliure, cassure, déchirure, blessuresÉclatement, pourriture
Tiges, branchesPliure, cassure, déchirureÉclatement des tissus extérieurs, pourriture
Feuilles Déchirures, chutesSi l’humidité persiste, risque possible de brûlure avec le retour du soleil mais surtout risque d’apparition ou d’explosion de problèmes phytosanitaires ci-dessous
Fleurs, FruitsChutes, blessures, frottementsPourriture, éclatement, perte de sucre

Avant de passer aux risques phytosanitaires, il est important de noter que les zones humides (flaques, boues…) peuvent contenir des bactéries de la leptospirose laissées par les rats (très dangereuses pour l’Homme).

Risques phytosanitaires

Dans ces conditions difficiles, les cultures sont fragilisées et sont plus sensibles aux attaques parasitaires. Au niveau des parties aériennes (tiges, feuilles et fruit) les maladies les plus fréquemment rencontrées sont les pourritures et les maladies de blessure (Botrytis, Erwinia, moisissures…), les maladies à champignons (anthracnose, mildiou, oïdium, cladosporiose, stemphyliose, …) et les maladies à bactéries. Au niveau des ravageurs ils vont profiter des blessures du fruit pour s’installer (Drosophiles, mouches des fruits et des légumes).

Au niveau des parties souterraines, l’excès d’eau fragilise le système racinaire, ce qui le rend sensible aux attaques de bactéries (flétrissement bactérien, ...), de champignons du sol (Pythiacées, rhizoctone, fusariose, ...) et de ravageurs (taupins, nématodes, blaniules, mollusques, …).

Les mesures préventives

Face à de telles conséquences sur les cultures, les mesures préventives sont très importantes pour protéger rapidement la plante et lui permettre de poursuivre son développement normal.

  • Tant que les plants sont trempés, évitez de circuler dans une zone cultivée. (Cela pourrait véhiculer des maladies). Pour éviter la pourriture et l’asphyxie, il est conseillé d’enlever le surplus d’eau au-dessus du substrat et de ne pas piétiner le gazon, tant qu’il est mouillé. Pour limiter la prolifération des moustiques, éliminer aussi toute l’eau dans les contenants qui se sont remplis avec les pluies.
  • Remettre les plants debout pour les assécher. Si le sol est sec, l’arroser si besoin avant de redresser la culture.
  • Ne pas enlever les feuilles abîmées dans l’immédiat : la plante est déjà affaiblie et stressée.
  • En cas de nécessité, procéder à une taille des cultures. Dans ce cas, la taille doit être franche sans déchirure et la plaie devra être protégée par une pâte cicatrisante.
  • Ramasser et éliminer tous les déchets au sol (feuilles, branches, déchets de taille..). Mettre les fruits dans un sac en plastique noir et fermé pour éviter les piqûres ou les sorties des insectes.
  • Pour les plantes en zone ombragée, ne pas les laisser exposées au soleil mais les remettre dans un milieu respectant leurs conditions initiales.
  • Ne pas arroser tant que le sol est humide.
  • Veiller à la qualité sanitaire de l’eau : après une pluie celle-ci peut être contaminée si elle est restée trop longtemps dans une citerne salie par les intempéries.
  • En cas de déplacement de la terre, remettre le niveau de terre aux conditions initiales par rapport aux plantes et voir dans certains cas à retravailler le sol pour l’enrichir ou pour faciliter son drainage.
  • Réaliser les traitements préventifs selon les risques d’apparition de certaines maladies.
  • Bien observer et suivre ses plantes pour prévenir l’installation des problèmes et réagir rapidement.

Cas particulier des cultures sous serres :

Lorsque les serres sont débâchées, les cultures sont vulnérables et les risques phytosanitaires sont importants.

  • Rebâcher la serre de production.
  • Désinfecter le sol, le paillage et le circuit d’irrigation avec un produit de désinfection afin de limiter l’apparition du flétrissement bactérien et d’autres maladies du sol.
  • Nettoyer les abords
  • Vérifier le bon fonctionnement des lampes UV (surtout en cas de coupures d’électricité),
  • Désinfecter l’eau d’irrigation pour ceux qui possèdent une citerne,
  • Effectuer des traitements préventifs les usages existent.

Pour des informations complémentaires, se rapprocher de la Clinique du Végétal® de la FDGDON-Réunion :

Téléphone : 02-62-49-27-15

Mails : cliniqueduvegetal@fdgdon974.fr ou cliniqueduvegetal974@gmail.com ou Clarisse.clain@fdgdon974.fr

Mentions légales | Plan du site | Copyright © FDGDON Réunion 2005-2008
Nous remercions nos partenaires